Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

17 septembre 2012

Lire dans le tram

reading-by-a-train

(source)

J'éprouve un certain plaisir à ce que mon boulot me pousse dans des lieux légèrement plus éloignés de mon domicile ces derniers temps. Ces trajets longs de plus de 3 arrêts me permettent de lire dans les transports en commun. 

L'autre jour, dans le tram, j'ai terminé "Les imperfectionnistes". 
Avec ce rythme de lecture très particulier, propre aux fins de bouquins. Fait d'accélérations et de ralentissements de dernière minute qui sont en fait l'impatience contenue d'arriver au dénouement et ce, même quand le livre n'a pas d'intrigue. Seulement parce qu'on sent poindre la dernière page. 

Ce moment précis, la lourdeur de la dernière page qui clôture tout un petit monde, je l'ai partagé avec un inconnu. 
Vous voyez, ce moment pendant lequel, un très bref instant, on est encore habité de tous les personnages et des sensations de la lecture. Les quelques secondes, une minute au plus, où toutes ces réflexions en suspension flottent dans l'air comme des bulles de savon l'instant précis avant qu'elles éclatent. Avant que les bruits du tram ne cessent de coexister avec ceux du roman pour reprendre le dessus et occuper tout l'espace. C'est pas banal comme moment, non?

Et bien, ça, précisément, je l'ai vécu en même temps qu'un homme assis à quelques places de la mienne. Il venait lui aussi de refermer son livre pour la dernière fois. Quand nos regards se sont croisés, on a esquissé un sourire timide avant de vaquer à d'autres occupations (lui l'observation de ses chaussures et moi celle des passants à l'extérieur ( j'avais la chance, qu'il n'avait pas, d'être près de la fenêtre))

Il fallait que je vous en touche un mot. 

C'est beaucoup plus rare qu'un orgasme simultané,
mais personne n'en parle jamais.

 

Posté par Ness - Thor à 09:40 - J'aime bien... - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Bonjour,

    C'est trop fois rien, mais je trouve ça très touchant comme situation.
    Le genre de petit bonheur qui te met le sourire aux lèvres quand tu y repenses.

    Bonne après-midi à toi

    Posté par Lily, 17 septembre 2012 à 14:59
  • Un petit éclat de sourire partagé
    Marche aussi quand un lecteur mort de rire de Pratchett en rencontre un autre qui sourira aussi, même sans le livre sous les yeux, par simple procuration

    Posté par Mnémos, 18 septembre 2012 à 07:48
  • Très joli moment Merci de l'avoir partagé avec nous.
    Ce que j'aime aussi, ce sont les sourires de connivence quand on réalise que la personne en face de soi lit aussi de la fantasy.

    Posté par Akroma, 18 septembre 2012 à 10:57
  • Ah, c'est un très chouette moment

    Posté par Acr0, 25 septembre 2012 à 19:08

Poster un commentaire