Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

13 août 2011

Harvey Dent, sors de ce corps.

double-faceJe lis trop de blogs. Après l'acquisition d'un top coat et l'envie folle d'avoir assez de vernis pour pouvoir les indexer par couleur dans un carnet, je me suis procuré un flacon d'huile prodigieuse de Nuxe et j'ai passé la porte du MAC de la Place Stéphanie. Deux fois déjà. 

La première fois j'ai acheté un crayon khôl.

La deuxième fois, un fond de teint adapté à mon teint. 

En même temps cela devenait urgent, après cet épisode infructueux chez Nivéa. J'ai beau utiliser très peu de fond de teint en raison de mon anti-cernes qui descend très bas (la moitié de mon visage, du sourcil à la mi-joue, est devenue une zone à anti-cernes ces derniers mois), ça commençait à être scherp (un peu serré, en bruxellois). Au final, je prenais tellement de soin à étirer le même maigre fond de pot sur ma peau depuis des semaines que la manoeuvre commençait à ressembler de loin à l'application d'une crème hydratante: à force de frotter, le fond de teint finissait par pénétrer et nourrir les couches supérieures de l'épiderme (triple astérisque).

En fait, je mens. J'ai acheté deux fois chez MAC. Mais je suis entrée plusieurs fois. Pour tester mon potentiel d'invisibilité. J'avoue que quand je vais chez MAC, j'ai rarement le profil type de la cliente. Le magasin est positionné près d'un arrêt de tram qui se trouve entre boulot (l'un de mes -nombreux- lieux de boulot), maison et supermarché-qui-se-trouve-sur-le-trajet-boulot-maison. Plusieurs fois, la baguette et une feuille de laitue qui dépassent du sac à provision d'un côté, mon ordinateur de l'autre, je me suis retrouvée postée au milieu de la mêlée, mon regard plein d'espoir se posant tour à tour sur chacun(e) des veudeu(r)ses qui ignorent ma présence. Je suis sûre que c'est la laitue qui me grille. 

Je finis alors par sortir, en me demandant par quel entêtement ou peu de jugeote je persiste à faire mes courses avant d'aller chez MAC. Peut-être parce que je ne prévois pas d'aller chez MAC. C'est mon impatience à attendre le tram qui me pousse chez eux le temps qu'il arrive. 

Sauf la dernière fois. J'avais bien la laitue qui dépassait du sac mais une vendeuse est quand même venue vers moi. Elle a choisi un fond de teint et l'a appliqué sur la moitié de mon visage pour susciter la grande révélation de l'avant-après. Et bien elle avait l'oeil. C'était exactement la bonne teinte. J'ai enfin un fond de teint qui correspond à mon teint, ce qui est déjà très appréciable. Le plus, c'est que la texture fluide et non grasse n'accentue pas mes premiers plis et ne fait pas luire ma peau. Je suis bonheur.

Depuis, tous les matins dans la salle de bain, je me fais un "revival" Double-Face devant le miroir et je goûte la suave saveur de la grande révélation. 

Posté par Ness - Thor à 13:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • "Pour tester mon potentiel d'invisibilité" - J'ADORE!

    Coucou Ness, je suis comme toi, moi aussi il m'arrive d'être invisible, c'est fou! J'ai aussi remarqué que si tu restes polie et gentille, on ne te voit pas, mais si tu te conduis comme une vraie "tasspé" et aborde les vendeuse d'un air supérieur en écrasant les gens autour de toi, on te sert. Faut croire que j'ai vraiment été trop bien éduquée. Ou alors j'ai aussi le garde de la sécu qui me colle au fondement - sans doute dû au fait que je porte tjs un sac à dos vu que je trimballe tjs une bouteille d'eau, un gros bouquin ou - comme toi - mes courses...

    Cela dit, j'ai aussi eu de très bons conseils au MAC, mais j'étais passée un matin et j'avais pas sac à dos, ni de laitue

    Posté par Sun Jae, 16 août 2011 à 14:32
  • Oui, c'est vraiment étonnant à tester...parfois je me promène en rue en me "construisant" un autre état d'esprit, plus "déterminé et renfrogné" ou alors je module ma voix (ferme et intelligible) quand j'entre en contact avec quelqu'un dans un magasin ou autre. Et bien il me semble que je suis beaucoup moins souvent bousculée, plus visible, plus écoutée...Mais ça relève de l'effort et du coup ça me fatigue donc je ne fais pas ça tous les jours. Au final ce n'est pas comme si je rencontrais de vrais soucis de manque de respect alors je préfère continuer à me promener le nez en l'air et aborder les gens avec naturel

    Posté par Ness, 17 août 2011 à 09:55
  • Je ne suis jamais allée au MAC de Bruxelles, celui de Maastricht étant bien plus près de chez moi mais ça n'est pas la première fois où j'ai l'impression, en lisant des blogs, que ceux de Maas sont bien plus sympas et moins regardants. La preuve, j'ai eu l'opportunité d'organiser une journée tuto alors que je n'ai vraiment pas la tronche de quelqu'un qui porte du maquillage à excès.
    Sinon, hormis ça, le personnel est toujours très très bien formé. Alors un conseil: ne te laisse pas avoir par leurs propres préjugés. La qualité des produits est bien là et leur formation aussi. Tape sur l'épaule et hop! C'est ce que tu verras comme résultat tous les matins chez toi qui importe

    Posté par kim, 29 août 2011 à 11:11
  • Les vendeurs et vendeuses restent tout à fait agréables quoiqu'il en soit. La première fois aussi, je ne savais pas trop comment demander mon maquillage d'essai-conseil "gratuit" ... je n'ai pas l'habitude de la chose. Alors dans la cohue j'en imposais pas des masses. Et effectivement, leurs produits sont nickels! Je me demandais d'ailleurs comment assister à des cours (il me semblait bien que j'avais lu ça chez toi ). Il n'y a aucune info sur leur site à ce propos. Mais si c'était sur ton initiative et que la chose n'est pas habituelle, c'est peut-être pour ça.

    Posté par Ness, 29 août 2011 à 15:20

Poster un commentaire