Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

22 février 2014

Les instants non formulés

  Source Un jeune homme a demandé une bouteille d'alcool au caissier du supermarché en affirmant avoir plus de 18 ans. Puis il a choisi du Pisang et provoqué un haussement de sourcil incrédule sur ma personne qui est persuadée qu'on ne boit pas de Pisang à moins d'avoir 16 ans et demi et d'avoir terminé sa session d'examens. Deux jeunes filles sur le quai de la gare répétaient leurs positions de danse classique. Dans un bar, un type visiblement en colocation s'effarait de la poêle cramée restée deux semaines dans l'évier.... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 13:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 février 2014

Le retour inopino-momentané des instants non formulés

  (provenance inconnue...) Au restaurant universitaire, j'ai écouté la conversation d'une fille croisée dans un job étudiant il y a 8 ans et pour laquelle j'avais eu une aversion sociale épidermique. Elle justifiait les incursions dans le téléphone de son compagnon comme moyen de mieux comprendre ses relations avec sa mère et son frère. Une dame d'un certain âge tricotait une écharpe grise et mauve RSCA dans le tram. J'ai imaginé un petit-fils supporter d'Anderlecht à l'autre bout de son fil. A chaque fois que je vais faire les... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 09:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2013

Les instants suspendus

http://adolfoserra.blogspot.fr/ J'ai arrêté les instants non formulés juste avant de partir en vacances, alors que j'avais le moral en bandoulière et que j'étais un peu lasse de ma vie... C'était intéressant de constater par la pratique que l'état dépressif est un état fermé sur soi-même, par manque d'énergie et aussi par nombrilisme: je ne voyais plus rien de ce qui se passait autour de moi. Je ne les reprends pas aujourd'hui car, sûrement mais lentement (très lentement), je concrétise ma thèse. Je fais le choix de ne pas... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 09:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 août 2013

Les instants non formulés XVI

via Cette semaine... ...Dans le tram est entré un homme avec un énorme chapeau mexicain qui n'avait de sud-américain que la ferveur avec laquelle il répétait à intervalles réguliers "A la vita", "A la muerte", "Che Guevara". Un petit garçon sociable et bavard tenait à demander à tout le monde s'il avait des chiens, des chats ou un autre animal. Lui en avait un qui était mort et l'autre qui était vieux. Mais ça ne le perturbait pas plus que ça. L'ouvreur de la piscine a été sympathique avec moi cette semaine, ce qui fait deux fois... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 12:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 juillet 2013

Les instants non formulés XV

Cette semaine... ... un homme entre deux âges m'a dit : "Quand le soleil sort, toutes les beautés sortent aussi". J'avais passé la journée à admirer les robes estivales des femmes dans la rue. Une dame dans le métro ventait à sa copine les vertus magiques d'une cordelière, corde qui sert à fermer les robes de bures des moines qu'elle avait attachée autour de sa taille dans le but qu'elle absorbe toutes ses douleurs de dos. Ce qu'elle avait fait jusqu'à ce qu'elle finisse par tomber en lambeaux, à force d'années de douches et de... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2013

Les instants non formulés XIV

  Cette semaine... ... Au parc, des adultes assortis d'une belle brochette d'enfants en bas âge ont dit à la petite fille qui les accompagnait: "ne t'assied pas dans les cerises" alors que ses fesses approchaient dangereusement du grand bol rempli de fruits. Un vieux monsieur prolixe et à la voix grandiloquente nous a prédit, dans le tram, un soulèvement, une révolution, rien de moins qu'un Robespierre pour mettre fin à tous ces rois et leurs dotations. Alors qu'on testait notre nouvelle brosse à dents électrique le soir... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2013

Les instants non formulés XIII

via Cette semaine... J'entrais dans un magasin quand une dame blanche d'un certain âge à violemment apostrophé une dame noire qui l'avait frôlée avec la poussette de son enfant, en imitant de façon dédaigneuse l'accent africain. En sortant du magasin, l'irrespectueuse discutait chaleureusement avec ce qui semblait être une amie... africaine. On le sait maintenant, les gens racistes ont des amis noirs. Sur le sol de la Place Morichar où les enfants courent et jouent, quelqu'un à écrit " une fois qu'on l'a compris, on ne peut plus... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 10:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 juin 2013

Les instants non formulés XII

Cette semaine... Une petite fille droite comme un "i" marchait les yeux rivés sur le carton de la boulangerie qu'elle avait l'honneur de transporter. Sur le boulevard Raspail, à la station Notre-Dame-des-Champs, il y avait une jeune fille qui distribuait des échantillons de lessive à la sortie du métro. Elle était jeune, vétue d'un pull au couleur de la marque et d'un leggin noir. De l'autre côté du boulevard, trois voitures de pompiers à l'arrêt, dont une pleine. Ils la regardent en rigolant. Puis soudain la voiture a démarré,... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 08:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
23 juin 2013

les instants non formulés XI

via Cette semaine... ...Sur le rebord d'une fenêtre, une personne a écrit à la craie en lettres majuscules: J'AI REUSSI ! Une girafe oubliée trônait sur le toit d'un monospace. La calme torpeur du parc Paulus par temps lourd contrastait avec les conversations animées des terrasses ensoleillées du Parvis. Un petit mot placé sur le mur d'une maison derrière un magnifique rosier implorait: " ne coupez pas nos roses chéries ". Une page A4 scotchée à la va-vite à l'intérieur de l'abris-bus disait "A tout ceux qui prennent le temps de... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 17:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2013

Les instants non formulés X

via Cette semaine... ... Sur le quai de la gare, parmi toutes les odeurs de gare, je me suis concentrée pour isoler celle des framboises que mangeait l'homme à 3 mètres de moi. J'ai commencé un nouveau livre dont la deuxième phrase dit "Simple imitait le bruit des portes du métro à mi-voix: "Piiii... clap.", lue à l'exact moment où les portes du train se sont refermées en faisant ce bruit. Une affichette traînait sur le sol, elle appelait à la stérilisation des chats pour le bien des animaux. J'ai pensé à ma swapée. J'ai sorti... [Lire la suite]
Posté par Ness - Thor à 15:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :