Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

11 décembre 2015

La semaine en vrac

 

TRANSPORT

- Je ne vous ai pas dit, mais à 31 ans, je découvre la joie du binge watching - terme emprunté à Anna E. - de séries en solitaire. Pour l'instant, "Bienvenue au Paradis". Rien de trop bouleversant.

- Cette semaine, j'ai approfondi mes connaissances sur le système de pension, sa mise à sac actuelle et les conséquences spécifiques pour les femmes.

- Saint-Nicolas est passé au travail, avec des boites de mini-smarties, pareilles à celles que notre grand-père nous achetait, à ma sœur et à moi,  par cargaisons entières à chaque Saint-Nicolas, persuadé que nous adorions ça (alors que pas plus que ça, mais on ne lui a jamais dit).

- Mardi, journée de conférences loin. Réveil ultra-matinal et retour tardif. Mais le plaisir de la gosette/chausson aux pommes dans le train. Pour trois interventions intéressantes et une intervention d'un économiste à vomir. Guide de survie de la femme enceinte en journées d'étude et conférences diverses : emporte ton casse-croute, même si le lunch est prévu. Il y aura des crudités sur tous les sandwichs et ceux à la viande crue seront posés sur ceux au fromage.

- Je me suis rendue compte que mon addiction série-télévisuelle portait sur une série qui ne comporte pour le moment qu'une saison de 13 épisodes accessibles via Netflix. Je suis à nouveau livrée à moi-même.

- Je me suis réjouie de voir que le Nouvel An au boulot (où chacune amène un truc à manger) a pour thème la couleur jaune. Vive le citron! Ha ben non, je suis la seul accro aux agrumes pour qui c'est une évidence. Vive donc le curry, le curcuma et l'ananas.

- Le travail, ce sont aussi des situations concrètes et dramatiques de violences conjugales et sexuelles, accentuées lorsque les femmes dépendent des liens du mariage pour rester sur le territoire, qui s'imposent dans ton quotidien. Et l'impossibilité de penser à quoique ce soit d'autre avant d'avoir trouvé une façon tout aussi concrète de réagir à cette injustice.

- Mercredi, livraison des courses alimentaires. A-t-on idée d'offrir gratuitement de la bière pour un certain montant d'achat ? Pour la première fois de ma vie, ça me parait aussi déplacé que d'offrir des cigarettes. Mais que m'arrive-t-il? (la dernière fois j'ai reçu des croquettes pour chat, je l'ai pris beaucoup moins personnellement. C'est ce qui arrive quand on commande des kilos et des kilos de litière... Pour un lapin).

- Je me sens quand même bien mieux quand Spéculoos rentre du travail en même temps que moi. Moins angoissée, plus apaisée. Je vous ai parlé de l'effet des hormones associé à la révolution identitaire de la maternité (oui, parce qu'il faut arrêter de rire, ce n'est pas uniquement les hormones, c'est aussi un ouragan qui t'arrive très objectivement sur la tronche) sur l'envie de pleurer et de manger du chocolat?

- Après plusieurs tentatives infructueuses auprès de personnes intéressées qui se désistent en cascade, j'appelle les Petits Riens pour l'enlèvement de notre canapé rouge. Pas avant le 6 janvier. Mais où va-t-on mettre le sapin de Noël?

- J'ai commandé mon nouvel agenda sur Etsy. Parce que j'ai l'impression que ma vie est complètement désorganisée, comme la série de post-it collés (un par rendez-vous) après le mois de décembre, dans les pages "répertoire" de mon agenda qui arrive à terme.

- Je me suis énervée toute seule à l'idée de revoir une connaissance qui n'a pas pris la peine de réagir à l'arrivée du bébé et qui annonce qu'il va devenir papa. On va finir par le féliciter avant que ça ne lui effleure l'esprit.

- J'ai recommencé à lire dans les transports. Youpie.

- J'ai bon espoir, pour la semaine prochaine, de réussir à venir insérer un billet ici, entre deux "semaines en vrac".

Posté par Ness - Thor à 19:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    J'aime bien les semaines en vrac
    Ps: J'ai aussi recommencer à lire dans les transports depuis peu

    Posté par Elanorlabelle, 12 décembre 2015 à 18:34
  • J'aime bien aussi les semaines en vrac!
    J'avais commencé une réponse la semaine dernière, jamais postée parce que j'avais trop de trucs à dire. Du coup j'ai commencé une lettre, elle aussi jamais terminée...
    Alors je laisse un petit mot ici pour te dire que tout ce que tu nous laisse voir de ta vie qui se trouve bien bouleversée (dans le bon sens du terme!) me touche beaucoup, et que depuis mon bout du monde je penses souvent à toi même si je ne le montre pas forcément par des commentaires

    Posté par Zéphine, 13 décembre 2015 à 00:15

Poster un commentaire