Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

27 novembre 2015

La semaine en vrac

9d750aca6a99f1be1cc37b5b9bd0d3e5

 Cette semaine, 

- j'ai proposé à Spéculoos qu'on adopte un pingouin, vu qu'on disposait maintenant d'une banquise (le morceau de glace extrait du congélateur lors du dégivrage).

- j'ai fait le rapprochement hasardeux entre le fait de manger un morceau de chocolat après avoir bavé devant un gâteau au chocolat filmé sous tous les angles dans cette frustrante émission qu'est le "Meilleur Pâtissier" et le sexe solitaire devant un porno.

- mon ordinateur, que j'ai réussi à tirer jusqu'à la soutenance par superstition (alors qu'un autre m'attend bien sagement) vient de se choper un virus. C'est donc vraiment la fin. Le comble, c'est que le virus m'envoie un message d'incompatibilité car mon vieil ordi est vraiment trop vieux pour le faire fonctionner. La loose.

- j'ai fait une commande de pulls de grossesse parce que malgré tout ce que j'ai récupéré, je manque de petites laines et la petiote continue son expansion au mépris de la menace terroriste qui a fermé un temps tous les magasins (moi qui suis du genre très pragmatique bien plus que philosophique concernant le futur du monde et l'opportunité d'y faire un enfant, j'avoue cogiter un peu cette fois-ci)

- j'ai vu ma voisine-ex-collègue de thèse qui revenait de Washington. L’occasion de se raconter son aventure américaine et mon aventure de défense.

- j'ai profité de la réouverture de quelques magasins mercredi pour aller chercher de quoi envoyer un paquet surprise à ma sœur...

- et j'ai utilisé pour la première fois un service de coursier à vélo. Hyper efficace, sympathique, prix raisonnable par rapport à l'envoi d'un colis par la poste pour un retrait et une délivrance en moins de 3h à partir du moment où le coup de fil est passé.

- des amis qui devaient venir nous rendre visite d'Amsterdam et de Paris ce week-end ont annulé en raison de la menace terroriste (entre autres choses annulées : une après-midi entre amis en "province" le week-end précédent, une réunion et une formation). ça m'attriste et en même temps ça me soulage de la course contre la montre qu'aurait été la mise en état de notre appartement d'ici-là.

- Nous avons vu arriver un nouveau canapé (après une livraison repoussée deux fois par ikéa, puis oubliée au planning) mais pas encore dit au revoir au précédent. On ne peut plus bouger dans le salon (et franchement, j'en peux plus de ces nombreux meubles en transit depuis notre déménagement interne d'il y a deux semaines) mais j'ai de quoi me faire un bunker cocooning pour le week-end et je m'en réjouis.

- nous avons néanmoins vendu une chaise de bureau et jeté une quantité astronomique de papiers et de cartons. Reste la quantité astronomique de livres à aller porter chez pêle-mêle, un meuble télé, un bureau, des chaises, ...

- j'annonce déjà que mon défi personnel sera de faire de ce week- end bonus un week-end cocooning et de ne pas le transformer en week-end aménagement/démarches administratives/ménage/liste de naissance/...

- j'ai plusieurs fois traité le lapin de lapincrado. C'est une boule de nœud et de foin dont on ne distingue quasiment plus la tête du culcul. On dirait qu'elle est passée dans un ouragan, mais en permanence, malgré nos efforts pour discipliner ses poils. Ou alors elle a entrepris de trimbaler son garde-manger sur elle tout le temps du déménagement et tant qu'elle n'a pas récupéré tous ses repères. On ne sait jamais que, partie en raid d'exploration, elle ne retrouve pas le chemin de sa cage avant la nuit et doive bivouaquer avec pour seule nourriture ce qu'elle a réussi à transporter sur elle. Mystère.

- j'ai enfin un rendez-vous pour commencer une préparation à l'accouchement. Et un rendez-vous avec un électricien pour le certificat qui doit accompagner une future vente de la maison de ma grand-mère. Et j'ai payé la notaire (mal au fondement). Les choses angoissantes sont sur des rails.

- pendant un moment d'angoisse, d'ailleurs, j'ai descendu une tablette de chocolat entière. Pendant un moment de folie/bêtise/perte de tout sens commun, je me suis pesée le lendemain. Je n'ai toujours pas noté le poids obtenu sur la petite charte collée dans ma salle de bain.

- j'ai approfondi mes connaissances sur l'instrumentalisation de la sexualité féminine et du féminisme dans le racisme actuel.

- je n'ai ni pris de retard ni d'avance au travail. Je fais juste ma vie, avec des moments de forte déconcentration en fin de journée, quand je commence à avoir franchement trop mal au fondement pour penser à autre chose (les joies de la grossesse apparemment, appelez-moi malocoxis)

- j'ai acheté sous le manteau le premier numéro d'un nouveau magazine d'investigation censuré avant même sa sortie officielle et découvert avec plaisir qu'une de mes anciennes recherches y était citée. Au moins une chose qui vit sa vie au-delà de l'université.

Posté par Ness - Thor à 17:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Ravie de lire autant de moments doux par ici depuis quelques temps, bonne continuation ^^

    Posté par Shermane, 29 novembre 2015 à 21:11
  • Et bah dis-donc, beaucoup de choses cette semaine!

    Posté par Elanorlabelle, 30 novembre 2015 à 13:03

Poster un commentaire