Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

24 février 2014

Get some headspace

J'ai découvert grâce à Monsieur Tout-le-Monde un site internet qui propose de vous accompagner pas à pas dans la méditation. Ce fut la rencontre parfaite entre un impérieux et urgent besoin de trouver une porte de sortie à mon malaise et une interface jolie, simple et qui rend abordable la méditation. Sans ça, j'en serais encore à me dire que ce n'est pas fait pour moi. 

Get some Headspace, ce sont des modules de 10 minutes de méditation délivrés chaque jours pendant 10 jours (gratuitement pour ce premier module). Le site invite à prendre 10 minutes pour soi tous les jours en découpant la méditation en doses homéopathiques. C'est juste suffisant pour se dire que 10 minutes ne va pas changer notre vie et qu'on ne perd rien à essayer, et pour découvrir ensuite qu'en fait, si, ça change la vie.

headspace 2

Headspace

Les points forts :

* des modules dans un anglais articulé qui ne demandent pas trop de concentration à la non anglophone que je suis. 
* un type sympathique et positif à la voix claire qui vous parle dans les vidéos et les modules audios. Il est juste parfait pour le job.
* une approche décomplexante et didactique : avant de commencer le module audio qui accompagne les 10 minutes de méditation, plusieurs vidéos sont proposées qui permettent de comprendre la méditation et de visualiser le but à atteindre, ce qui aide fortement. Les modules, quant à eux, rassurent en permanence le/la novice sur la difficulté toute normale qu'il y a à rester concentré sur la méditation. C'est un apprentissage. Il s'agit donc de ramener son esprit en douceur au but de l'exercice à chaque fois qu'il vagabonde, plutôt que se répéter en boucle "reste concentrée, reste concentrée, reste concentrée".
* des rappels par mail qui invitent à venir faire l'exercice du jour ainsi qu'une application pour mobile.
* des exercices répétitifs mais au fil desquels notre compréhension des étapes de la méditation s'enrichit néanmoins, selon que la voix s'attarde sur l'une ou l'autre étape. J'ai à la fois été déroutée par la répétition (n'y connaissant rien, je pensais que chaque jour aurait son exercice mais en même temps, il n'y a pas mille façon de méditer) et en même temps dès le deuxième jour, j'avais envie de reproduire le premier exercice car il m'avait bien plut et j'envisageais d'y retourner. Donc je n'ai pas été déçue.

Et, le plus important, des résultats étonnants de spectacularité:

* J'ai découvert que j'arrivais assez facilement et très clairement à visualiser, lorsque l'étape se présente, mon état mental et psychologique et la nature de mes émotions de fond. Non, pas l'état que vous exprimeriez si on vous demande comment vous allez et qui se lie à toutes les activités et événements de votre vie actuelle, mais celui qui existe en dehors de toutes contingences pratiques (quitte à fondre en larmes parce que l'image qui me vient est un petit amas de chair à vif et recroquevillé). Malgré ça, ça fait un bien fou de savoir qui on est et que quelque part à l'intérieur on a une vie, un noyau dur qui existe au-delà de la réalité quotidienne. ça aide à le protéger et développer cette capacité à déphaser le noyau du flux environnent. Comprendre qu'ils ne doivent pas forcément tout vivre ensemble et au même rythme. 
* J'ai découvert le bien fou qu'il y a à visualiser son noyau dur sans porter un jugement sur ses émotions, sans se projeter dans l'action pour les vivres ou les résoudre. Juste les laisser passer. C'est quelque chose qu'on ne fait jamais. 
* J'ai testé l'incroyable disparition, après 10 minutes de méditation, d'une fatigue qui me faisait fermer les yeux et sombrer devant mon ordinateur au point d'aller faire une profonde sieste d'une demi heure au moins. J'en suis encore sur le cul, pour parler franchement. 
* Je sens déjà la capacité de reproduire cette déconnection du noyau dur d'avec les contingences pratiques hors des 10 minutes de méditation qui y sont consacrées. Je peux le reproduire dans mon lit pour m'endormir, ou dans la journée lorsque le flux d'informations stressantes ou désagréables fait s'emballer la machine. Juste en respirant et en me remémorant l'état méditatif, je sens un apaisement. Je sens aussi que cette capacité se perd très très vite si on ne pratique pas. 
* La réelle sensation de libérer de l'espace de cerveau, d'effacer un tableau noir couvert d'inscriptions diverses à la craie et de pouvoir accorder cet espace à une nouvelle activité qui pourra profiter de toute ma concentration (écrire par exemple. joie.)

***

Je n'ai pas encore embrayé sur le module suivant et payant (pas très cher ceci dit) car j'ai perdu en régularité. Le réel plaisir à retrouver cet exercice chaque jour comme un bonbon dans l'après-midi a été dépassé par un besoin moindre de pratiquer. Mais néanmoins, la méditation a maintenant une petite place dans ma vie. Je vais régulièrement faire et refaire les exercices des 10 premiers jours (je n'ai pas validé le dixième de peur que l'accès me soit bloqué après ça). Si j'arrive à refaire une semaine complète, je sortirai la monnaie. 

Posté par Ness - Thor à 09:00 - J'aime bien... - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Un service internet en français

    Bonjour Ness. Comme la méditation et les apps vous intéressent, j’aimerais bien que vous testiez notre service de méditation sur internet et mobile en français (version beta encore) sur http://www.petitbambou.com et avoir votre avis.
    Merci!
    Benjamin, cofondateur

    Posté par Benjamin, 14 novembre 2014 à 17:12

Poster un commentaire