Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

22 novembre 2013

Et la tenue du mariage, pour finir?

chaussures

 

(où je mets le pied en dedans pour te montrer le joli bouton qui orne le côté de la chaussure)

Je n'ai pas chopé la pneumonie au mariage du week-end passé, passé (ça date déjà). 

Avec ma robe bleu marine, j'ai opté pour des bas simples et clairs, avec ces chaussures dans les tons rouges, le bordeaux/lie de vin étant, avec l'ivoire, la couleur du mariage. Petit clin d'oeil aux mariés qui n'avaient pas imposé de dress code. J'ai remplacé le noeud en tissu noir de la robe, qui n'est vraiment pas de la qualité présentée sur la photo, par une ceinture rouge cerise vernie. 

Le grand potentiel de ces chaussures, au-delà du fait qu'elles découvrent la base des orteils sans en montrer trop, ce qui les fait entrer dans le top 3 de mon fétichiste de compagnon, c'est que ces différents tons de rouge permettent de ne pas se prendre la tête sur les accords pour jouer avec un grand éventail de rouges. Le rouge cerise et l'écharpe bordeaux? Ok, ça fera l'affaire on a pas le temps de toute façon...

Ce sont des chaussures que j'ai depuis longtemps, achetées chez Sacha avec mes petites économies alors que j'étais encore aux études. La hauteur de talon permet de gambader depuis la cérémonie à midi jusqu'au walking dinner en soirée. J'ai un peu peur du jour où elles vont trépasser, mais n'y pensons pas tout de suite (quoique, peut-être que je devrais préparer Spéculoos à cette idée pour aborder le deuil en douceur...)

J'ai sué pour trouver une veste, mes commandes diverses en ligne n'étaient pas encore arrivées à bon port le vendredi midi. Alors qu'à ce moment là, je devais encore rédiger, confectionner la décoration de la chambre des mariés ainsi que les silhouettes qui viendraient se planter sur le haut du gâteau de mariage, activités dans lesquelles je me suis laissée embarquer malgré moi (bizarrement, il est beaucoup plus excitant de penser à la façon de confectionner des cintres personnalisés en moins d'une soirée -challenge accepted - qu'à se spécialiser dans l'histoire culturelle des croyances véhiculées sur les hormones sexuelles) et aider la témoin à trouver les bijoux et l'écharpe qui iraient avec sa tenue. 

Résultat des courses: un peu avant 18h, les mariés avaient des petits noeuds et la témoin des boucles d'oreilles et moi un potentiel rhume des bras (et aucune ligne supplémentaire couchée sur le papier, mais ça, c'était perdu d'avance). 

J'ai fini par trouver chez H&M pour pas cher pas cher en plus, une veste d'un bleu-grisé plus clair que la robe avec un léger effet brocard dans le tissu épais et très cintrée. En effet, soit je trouvais une veste d'une couleur/texture/motif que je n'avais pas du tout envisagé et qui provoquerait l'illumination du type "c'est exactement ça, j'y aurais jamais pensé", soit je me rabattais vers une veste d'un bleu plus clair pour casser le côté sombre de la robe. Ce fut cette veste. Pas hyper "rock&roll" mais quand on a pas le temps, c'est plutôt "roule poupoule, ça fera l'affaire".

Ma coiffeuse, que j'avais été voir la veille pour un égalisation de frange vite fait bien fait n'avait pas le temps. Mais comme elle semble m'aimer beaucoup depuis ce petit cadeau de pâques, elle m'a proposé de venir juste avant l'ouverture du salon le lendemain, cheveux propres et secs pour la frange et des boucles QU'ON A JAMAIS REUSSI A FAIRE AVEC CE FICHU LISSEUR ma soeur et moi, réalisées en 7 min chrono par ses mains expertes.... gratuitement. Bénie soit-elle. 

Ma soeur est arrivée avec son matos pour me maquiller (là où je dispose d'une magnifique ombre à paupière taupe Chanel reçue en cadeau mais qui me transforme en panda quand je l'applique moi-même) et me chignonner ces jolies boucles. 

Après ce chantier sur ma personne, on est tous monté dans un taxi parce qu'on était limite en retard. Taxi dans lequel j'ai aussi jeté ma soeur, qui s'évertuait à vider son sac pour remplir le mien afin que je ne manque de rien de ce que j'avais oublié dans ma précipitation: anti-douleur, bonbons pour la gorge, vernis à ongles parce que je n'avais pas eu l'occasion de mettre la deuxième couche - ce qui ne fut jamais fait (sans blague), mouchoirs et j'en passe. 

A l'arrivée il y avait un rayon de soleil et des mariés magnifiques. Tout le monde était beau et ému, il y avait des bulles et des cachotteries concernant les surprises à venir durant la journée. La soeur du marié, danseuse, nous a fait spectacle avec des costumes à paillettes et quelques collègues, ce qui m'a largement comblée, sachant que j'allais louper danse avec les stars le soir même (où j'avoue mon plaisir honteux). J'ai re-dirigé tous les compliments reçus cette journée et qui m'ont fait énormément de bien vers ma soeur par sms et j'ai découvert que ma robe tournait hyper bien quand je dansais comme quand j'étais petite.

J'en profite donc ici pour remercier toutes les personnes qui ont contribué à faire de moi la princesse d'un soir, non pas au regard des autres princesses de ce soir là qui furent nombreuses, ni de la reine tout en blanc, mais au regard du jogging de rédaction que je n'avais pas quitté depuis plusieurs semaines, sans même avoir l'occasion de me coiffer ou de faire de l'exercice pour ne pas avoir, en prime, l'impression d'enfler à vue d'oeil. 

C'est pour ça, et pour une autre raison plus personnelle qui a provoqué le besoin de trouver du plaisir ailleurs que dans un projet momentanément abandonné, que me sentir jolie pour cette soirée était devenu si important.

Ça m'a fait du bien.

(Maintenant, j'essaye d'assumer le fait que ce post tourne très superficiellement et uniquement autour de ma petite personne en me disant qu'il fallait bien que je lève le mystère suscité par les interrogations du post précédent où j'envisageais perilleusement la compatibilité des bas et des chaussures ouvertes)

Posté par Ness - Thor à 10:58 - Dois-je vraiment créer une catégorie mode? - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • Je suis amoureuse des chaussures qu'on peut mettre avec tous les rouges qui existent ! Et puis, il fallait bien lever le mystère comme tu dis, ce n'est pas si superficiel. Ça fait du bien de te lire (et de lire que tu as apprécié ce moment alors que l'écriture de la thèse te pèse) (que je suis contente d'avoir fui ce poids !) (trouillarde tu dis, même pô !)

    Posté par Letipanda, 22 novembre 2013 à 11:12
  • J'ai les mêmes chaussures !
    (oui, je suis championne des commentaires super courts )

    Posté par Miss Sunalee, 22 novembre 2013 à 11:15
  • @ Letipanda: tu peux te réjouir, en effet. Quoique j'ai l'impression que dans ton cas, il s'agissait plutôt de choisir la voie qui te convenait le mieux et non d'une vilaine fuite

    @ Miss Sunalee: c'est parfait, je compense en écrivant des tartines sur ton blog J'en profite pour te poser la question: comment préserves-tu le talon recouvert de cuir des pavés bruxellois? Il commence à s'abîmer et j'ai envisagé de le faire remplacer par un joli talon en bois, tu penses que le résultat serait joli?

    Posté par Ness, 22 novembre 2013 à 11:21
  • Certes, ce post parle de toi. Mais je t'assure que c'est vraiment agréable de lire ces lignes toutes remplies de joie et de bonne humeur

    (oh! et la robe tourne ?!)

    Posté par elanorlabelle, 22 novembre 2013 à 14:29
  • Elles sont belles ces chaussures ! J'adore la petite bride derrière...
    Je rejoins le commentaire précédent, c'est tellement bien de lire un joli billet comme le tiens après une journée pourrie...

    Posté par Fileuse, 22 novembre 2013 à 19:19
  • Oh j'adore tes chaussures! Très bon choix!
    Pour les talons de tes chaussures va voir un bon cordonnier, il saura te conseiller! Je pense que remplacer le cuir abimé des talons serait une bonne idée!

    Posté par stella, 22 novembre 2013 à 22:02
  • Pour les talons, j'essaie de ne pas me faire avoir par les pavés mais c'est assez inconfortable... Et sinon, s'ils sont abimés, je les laisse comme ça, mais c'est bien dommage.
    En fait, quand je sais que je vais en ville et qu'il y aura des pavés, je mets des chaussures qui ne s'abimeront pas. Celles-ci, je ne les mets quasiment pas en ville, mais bien pour aller au boulot où mon chemin est "pavé-free".

    Posté par Miss Sunalee, 23 novembre 2013 à 10:26

Poster un commentaire