Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

05 septembre 2013

Mise en condition

 

write

Il a d'abord fallu que je range mon bureau. En faisant la poussière même derrière les livres.
Ensuite, je me suis assise et j'ai voulu commencer.
Il a fallu que je retire des murs toutes mes gloires du passé qui habituellement me rassurent dans de nouvelles démarches. Pour démarrer l'esprit clair.
Je me suis mise en position mais...
Il a fallu que je raccourcisse ma frange. Pour bien voir ce que j'allais écrire.
J'étais prête puis j'ai regardé mes mains sur le clavier et je me suis relevée.
Il a fallu que j'étale de la crème hydratante sur mes mains. Pour aborder le clavier en douceur.
Je me suis rassise mais...
Il a fallu que j'aille fermer toutes les portes des pièces environnantes. Pour ne pas laisser filer les idées.
Je pensais que c'était bon mais en fait non.
Il a fallu que je fasse descendre le chiffre des mails non lus de ma boîte pro à 10. Pour visualiser un chiffre rond apaisant dans les signets de mon explorateur internet.
Enfin, il a fallu que je repositionne ma chaise de bureau sans roulettes. Pour créer l'angle parfait entre mes bras, mon dos et le bureau. 
J'en ai profité pour aussi aligner les coussins sur le canapé-lit.
Pendant tout ce temps, il a fallu que je m'arrête à 09:09, 10:10, 11:11 et ainsi de suite. Pour une minute de recueillement emplie de superstition. 

C'est sans compter : le tri des médicaments de la pharmacie (avec dépôt des périmés chez le pharmacien et classement des autres par ordre alphabétique), le tri de la bibliothèque et le tri de mon armoire de salle de bain. Et l'établissement de la liste des autres tris qu'il faut que je fasse. Indispensables à ma concentration. 

Je n'ai pas encore couché une seule ligne sur le papier mais j'ai commencé à écrire ma thèse. 

 

Posté par Ness - Thor à 09:18 - Sans collègues, sans pantalon - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

  • J'ai fait ça pendant tout le mois de juillet avant de commencer le grand travail sur les musiques de l'Inde... maintenant, ça va, je suis bien partie !

    Posté par Miss Sunalee, 05 septembre 2013 à 09:23
  • Courage ! Je me souviens avoir parfois passé plus de temps à me "mettre en condition" qu'à rédiger un devoir ...

    Posté par Anna E., 05 septembre 2013 à 10:08
  • Ah ah, ton article me rappelle un exercice que j'avais fait dans le cadre d'un atelier d'écriture : il fallait raconter tout ce qu'on fait pour échapper à l'écriture. C'est exactement ça !!
    Mais une fois que tu seras lancée, personne ne pourra plus t'arrêter, courage pour le début !

    Posté par Kimie, 05 septembre 2013 à 11:10
  • Bon courage ! Quand tu auras démarré, tout ira mieux (à part les occasionnelles journées blanches, mais fais comme ci elles ne comptaient pas).

    Posté par Akroma, 07 septembre 2013 à 00:08
  • Bon courage! Pour le moment (je pense en avoir fait la moitié) c'est long et douloureux, mais les moments de magie au milieu (non, je suis capable d'écrire ça Il y a des choses aussi intéressantes dans mon cerveau??) en valent la peine.

    Bon, du coup je vais y retourner aussi, à force d'hésitations sur ce f***ing chapitre 6, je vais bien finir par faire revenir ces instants de génie

    Posté par clairedesbois, 10 septembre 2013 à 23:17

Poster un commentaire