Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

08 juillet 2013

Les instants non formulés XIII

bubble

via

Cette semaine...

J'entrais dans un magasin quand une dame blanche d'un certain âge à violemment apostrophé une dame noire qui l'avait frôlée avec la poussette de son enfant, en imitant de façon dédaigneuse l'accent africain. En sortant du magasin, l'irrespectueuse discutait chaleureusement avec ce qui semblait être une amie... africaine. On le sait maintenant, les gens racistes ont des amis noirs. Sur le sol de la Place Morichar où les enfants courent et jouent, quelqu'un à écrit " une fois qu'on l'a compris, on ne peut plus l'inventer ". Je me suis demandée si Spéculoos savait que mon jeu, lorsqu'on rentre à l'appartement ensemble, est de monter le plus vite possible une volée d'escalier, en les comptant un par un, avant qu'il ait posé le pied sur la volée précédente. C'est pour ça que je le laisser fermer la porte et que je démarre directement. C'est une motivation comme une autre pour monter deux étages sans traîner la patte. Ce qui devait arriver arriva : les gens bizarres de la galerie d'art / d'happening / d'installations bizarre se sont mis à photographier - avec leur oeil d'artiste social - les gens bizarre du café bizarre d'à côté.

Posté par Ness - Thor à 10:32 - Les instants - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Entendu cet après-midi : à l'arrêt de bus, une femme est au téléphone: "je suis en terrasse, je prends un verre, là..."
    Depuis que je lis ton blog, j'écoute toutes les conversations pour traquer l'instant non formulé, une vraie petite curieuse! Je ne te dis pas merci

    Posté par Ladel, 09 juillet 2013 à 23:06

Poster un commentaire