Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

03 mars 2013

Le bilan du mois de février

tumblr_ltpavkiTrB1qadjheo1_400

source

 

Ce qui était sur la liste du mois précédent:

* Mettre à jour mes vaccins: entamé en janvier, réalisé en février. Je n'ai pas fait la fière devant les aiguilles. Puis j'ai été faire les courses et j'ai du demander à un beau et grand jeune homme d'attraper du basilic qui était placé trop haut et trop au fond du rayon frais pour mes bras devenus instantanément invalides. J'ai eu mal pendant 3 jours comme si j'avais fait du sport alors que pas du tout, vraiment pas et ce depuis un bon bout de temps vu que la même semaine j'ai réalisais que j'avais perdu mon sac de piscine ( je ne savais même pas depuis combien de temps ni, horreur et effroi, si mon maillot était sec ou mouillé à l'intérieur du sac avant de l'avoir égaré dans l'appartement). Mais je m'en suis remise.

* Trouver une solution de rangement pratique et hygiénique pour les ustensiles sans tiroir de la cuisine: c'est fait.

* Changer d'ordinateur: j'ai essayé. J'ai perdu une semaine de travail, gagné proportionnellement en stress et mangé deux types de la hotline d'Apple pour un résultat proche du néant. 

* Commander un panier bio: je l'avais bel et bien commandé en janvier mais je l'ai reçu et cuisiné en février après un retard de livraison. 

 

Ce qui était sur la liste de février:

* Aller au cinéma avec mon amoureux: non réalisé.

* Manger des Saint Jacques, il paraît que c'est la saison: c'est fait. Nous avons fait un bon petit resto en amoureux chez Sérafine. J'y avais mangé deux trois fois dans un cadre professionnel et je voulais faire découvrir l'endroit à Spéculoos. Je savais que leur entrée aux St Jacques juste poêlées était un délice. Elle n'était pas sur la carte ce soir là mais le risotto aux Saint Jacques a amplement fait l'affaire. J'étais doublement contentée par ce repas car la carte des entrées proposait également une soupe de poisson (ça doit faire environ un an que je rêve d'une soupe de poisson). J'ai donc fait d'une pierre deux coups. Et Spéculoos? Il a beaucoup apprécié son repas lui aussi. En réalité, il a lu le point "resto Saint-Jacques" sur le blog et s'est senti directement très impliqué. C'est même lui qui a proposé le jour de cette activité et réservé le restaurant. Conclusion: placer des objectifs qui parlent à l'estomac de Spéculoos sur la liste mensuelle aide grandement à leur réalisation :) 

* Créer une catégorie cuisine sur le blog: non réalisé. Par contre, je me suis renseignée sur la façon de faire les choses bien (quand je teste et que je relaye une recette) en lisant quelques petites choses sur les droits d'auteur dans le domaine des recettes de cuisine, dont ceci.

* Mettre à jour le cahier de recettes régulièrement réalisées qui trône dans la cuisine: c'est fait au maximum de ce qui peut être fait pour le moment (j'attends de réaliser une nouvelle fois certaines recettes avant de les noter).

* Réaliser le projet de cadre aux lunettes: quasi-échec. J'ai été chercher du matériel pour le fond de cadre mais j'ai déjà changé d'avis sur la couleur. Retour à la case départ. 

* Achever de coller les derniers souvenirs de voyage dans le cahier des voyages: non réalisé.

* Aller voir l'équipe belge de rugby jouer (elle vient de monter en division 1A) sans trop boire de bières: j'ai été voir les deux match joués à domicile en février. C'était beau et émouvant. Le niveau est plus élevé et le suspens (qui avait presque totalement disparu la saison dernière car l'équipe était la meilleure de son groupe) est revenu. Ces deux week-ends étaient presque entièrement consacrés au rugby avec le Tournoi des 6 nations regardé entre amis à la télé. Y'a même un soir où on a enchaîné avec "The Voice" (version fr) parce qu'on était tous bien, là, dans un même salon à raconter des bêtises. On rigole, on refait le monde lors de la troisième mi-temps, on mange de la cochonnaille et du bon fromage et on oublie les normes de genre. En ce qui concerne la deuxième partie de l'objectif: seul un week-end sur les deux fut pauvre en bière.

 

Ce qui n'était pas sur la liste:

Professionnellement, ce mois de février a été pénible. Je me suis souvent sentie vide. Parfois c'était un vide d'énergie, d'autres fois il s'agissait de confiance en moi, ou encore d'envie, de volonté ou de plaisir. J'ai eu des moments d'errance et de grosses journées d'accomplissement mécanique des tâches que j'avais à faire. Au début du mois, j'ai aussi eu un moment de panique, quand j'ai réalisé que l'une des tâches allait excéder le temps que j'avais prévu de lui consacrer. A la fin du mois, j'ai eu un autre moment de panique en perdant du temps dans des soucis informatiques. Entre les deux, je n'ai pas respiré le bonheur ni la joie de vivre. Néanmoins, si je me détache du stress et de mon état d'esprit tout pourri, mon taux d'accomplissement reste honorable. Pas satisfaisant, mais honorable. 

Ce mois de février, c'était aussi: la naissance du filleul de Spéculoos (incluant un aller-retour en train à Liège un soir de semaine dont on a eu du mal à se remettre), avoir retrouvé mes affaires de piscine (sèches. ouf.) et remis en route une séance par semaine, un tuteur pour le framboisier, un week-end "théâtre - coup de main dans les travaux" chez des amis, un chantier psy réouvert, une visite chez la gynéco, plusieurs mardi "The Voice" entre amis, un éclat de rire échangé avec une petite fille dans le tram à propos du renard épinglé sur mon manteau, un roman presque terminé, des projets pour les vacances entamés, la rencontre d'une confiture douce amère (orange, citron et pamplemousse) avec la crème d'Isigny sur la tartine du matin. 

 

Le bilan:

J'ai l'impression d'avoir réalisé peu de mes objectifs ce mois-ci, en raison du vide intérieur souvent présent d'une part et de jolies choses fatigantes d'autre part: des soirées (nuits) entre amis à refaire le monde deux week-ends sur quatre, la naissance d'un bout de chou qui habite loin,...
Et pourtant, c'est un état d'esprit plus qu'une réalité. Le bilan du mois de janvier était celui-ci: 3 objectifs entièrement réalisés, 2 en cours de réalisation, 2 même pas entamés. Durant le mois de février, j'ai réalisé 3 objectifs, 4 ont été complètement oubliés mais remplacés par 4 autres du mois précédent. 

Concernant la fatigue, j'ai encore une fois pu observer l'importance de sa gestion sur mon moral et toutes les ramifications qu'il y a entre les deux. Le tout est de trouver un équilibre entre quelque chose que j'aime, qui est "faire la fête jusqu'au bout de la nuit" et quelque chose qui me fait du bien durablement, qui est "avoir une bonne hygiène permettant des accomplissements et la sensation d'avancer sans difficulté". Pour l'état d'esprit tout pourri, par contre, je n'ai pas d'explication. 

 

Et vous, ce mois de février, c'était comment? 

 

 

Posté par Ness - Thor à 14:12 - Les objectifs 2013 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire