Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

23 décembre 2012

Je sais que ce sont les vacances de Noël quand:

 ballons-5980036fc6

via

- Je me demande quelle bruit ferait un chien qui aboierait sous hélium. Et si quelqu'un a déjà essayé. J'ai manifestement du temps à tuer et mes neurones en profitent pour vagabonder sur des chemins qu'ils n'avaient jamais empruntés jusqu'alors. 

- Je reçois des sms de mes amis pour me dire qu'il y a un reportage animalier à la télé et je ne réponds pas "Oh mince, c'est trop dommage, je suis au travail" parce que je suis justement en train de regarder des marmottons se laver le nez avec leurs deux mignonnes petites pattes sur France 5. (j'ai des amis formidables, z'avez remarqué? Ils m'acceptent comme je suis).

- Je ne comprends pas pourquoi cette magnifique invention qu'est le sac à sapin ne passe pas la frontière outre-Quievrain. Je suis vraiment prête à investir, même si l'argent ne va pas à une bonne oeuvre. Qui n'a jamais descendu un sapin tout sec qui racle la rampe d'escalier sur deux étages et demi n'a jamais réalisé, je pense, à quel point cet objet est utile. Je sais, ce n'est pas pour tout de suite. Mais j'y pense depuis qu'on a acheté le sapin.

- J'ai du mal à m'endormir parce que je pense à tous les préparatifs de Noël et à tous les cadeaux par milliers. J'ai le mental d'une petite fille de 5 ans et demi, mais à qui on permettrait de boire du vin chaud et de brancher l'appareil à raclette sans surveillance adulte. 

- Je réalise, parce que c'est la fête et qu'on m'autorise à boire du soda (et à me coucher après 22h)(non, c'est juste qu'on en achète jamais d'habitude), que le Coca Cola normal n'est pas bon pour moi: mon système nerveux doit choisir entre sucre ou caféine. Quand j'ingère les deux, j'ai des palpitations.

- Je me dis que les vendeuses de chez Lush sont vraiment poussées dans leurs retranchements à devoir tester tous les produits du magasins (une vendeuse de chez Lush, peu importe le produit que tu approches, l'a toujours testé) qu'elles finissent par les sniffer, ce qui est la seule explication probable à leur hyper-frétillance suraiguë alors qu'elles sont là depuis 9h du mat' avec des bois de rennes sur la têtes dans un magasin aussi étroit et bondé qu'un tram bruxellois en heure de pointe qui aurait chargé en prime une classe de 3e maternelle en excursion scolaire. Ou alors c'est moi qui suis en complet décalage énergétique, avec mon sac qui me scie l'épaule, mes cheveux mouillés malgré le parapluie qui pend au bout de mon bras et mon écharpe en bébé alpaga qui me fait suer.

 

Posté par Ness - Thor à 09:02 - Vous en reprendrez bien un peu? - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire