Les filles sages vont au paradis, les autres où elles veulent

27 novembre 2012

Londres - Culture, librairie, shopping & anectdotes

 pre raphaelite

 

:.: Du côté culturel, nous trouvons la vraie raison de notre séjour à Londres: une exposition à la Tate Modern sur le courant pré-raphaélites. C'est un courant vraiment ravissant et on en a pris plein les mirettes.
Considérant que l'art anglais ne fait plus rien de bon et que rien ne vaut le coup depuis Raphaël, ils retournent aux primitifs italiens et signent leurs tableaux d'un énigmatique PRB (Pre-Raphaelite Brotherhood) avant de faire la lumière sur leur vision de la peinture et de la société (à la dérive depuis la révolution industrielle, d'après eux). Les thèmes de prédilection du mouvement, bibliques mais aussi Shakespeariens ou Moyen-âgeux offrent leur quotas de chevaliers et légendes.
Exposition au format parfait, c'est-à-dire qui ne laisse pas sur sa faim sans être interminable (et surchauffée, inconfortable ou bondée avec beaucoup de texte et une seule envie, s'asseoir et bouder, pour vous situer mes exigences en la matière). Pour le reste, je vous laisse juger par vous même si le courant vous parle.

 

ophelia

Des oeuvres connues comme celle-ci (détail de :Ophelia, Sir John Everett Millais, 1851-2). Et d'autres moins connues mais tout aussi jolies:

dante gabriel rossetti lady lilith core_0

Lady Lilith, Dante Gabriel Rossetti, 1866–8

Nous avons été voir le Musée de Londres également, musée complètement gratuit consacré à l'histoire de la ville qui remonte à la préhistoire. Trois choses très différentes m'ont marqué: 

* le nombre de mammouths qui gambadaient joyeusement à Londres avant le tardiglacière (ce qui a suscité chez moi des réflexions naïvement anachroniques et un peu bizarres du style: "Et on avait pas de mammouth à Bruxelles?", étonnée que j'étais par la disparité dans la répartition des mammouths dans les musées européens qu'il m'ait été donné de visiter).

* la pédagogie intégrée aux vitrines (une vitrine qui présente l'atelier d'un cordonnier fin Moyen-âge contient aussi une tong à fleur et à paillettes pour que ça parle aux enfants: c'est visuel, bénéfique mais malgré ça, ce fut éprouvant pour mon purisme vieux-jeu qui grinçait des dents à chaque fois)

* les chaînes avec lesquelles les suffragettes s'enchaînaient aux bâtiments pour réclamer le droit de vote (j'avais presque oublié ce détail, les voir en vrai m'a remis les idées en place). En lien, un accès en ligne à la collection d'objets et de photos concernant la lutte pour l'obtention du droit de vote en Grande-Bretagne.

catapult sufragette

This catapult was used by suffragettes for throwing stones at windows.
From November 1911, window smashing became an official policy of the militant Women's Social and Political Union.

 

:.: les librairies

Je vous fait ici un récapitulatif de mes incontournables: 

Hatchards - 187 Piccadilly - London, W1J 9LE
La plus ancienne librairie de Londres, à ce qu'il paraît. Le petit plus: on peut y trouver des rééditions d'anciens placards et affiches.

Daunt Books - 83/84 Marylebone High Street - London W1U 4QW
La première librairie de mon premier voyage à Londres. Tellement jolie, tellement belle, telle que je l'imaginais, parfaite. Le site internet propose une visite des lieux virtuelle.

Sachant que Hatchards est tout près d'un énorme Waterstones (le plus grand en Europe) de 5 étages avec des livres et une papeterie étendue. S'il ne faut en faire qu'un avant de se concentrer sur les librairies avec plus de charme, c'est celui-là. Immense et admirablement bien situé. 

 

:.:Côté shopping, en mode rapide cette fois-ci, je ne peux me passer d'un passage chez Anthropologie (158 Regent Street, London UK W1B 5SW) dont j'aime les vêtements (petite sélection de robe inside) trop chers que pour être commandés un peu au hasard sur internet, la déco (les tapis *bave*, les plaids *bave*) et le magasin juste magnifique avec son mur végétal. Le magasins avait déjà fait le plein de vêtements brillants pour les fêtes et je ne m'y suis pas retrouvée. Du coup, je me suis offert à moule à tourte/tarte qui trônait dans mon pinterest depuis un petit temps et une paire de gants qui comble mon amour des boutons.

 

                      tumblr_lj8p62RQNe1qas3eno1_500

 

Autre passage obligé, Irregular Choice, fournisseur de chaussures délirantes à prix non délirants. J'ai été sage car je venais de m'en faire parvenir une paire pour le concert de Lady Gaga au mois de septembre, par contre je ne suis pas repartie sans la bague au lapin bleu dont je rêvais depuis plusieurs mois après l'avoir vue sur le site et sur le blog des petits riens de L@ure (à lire et à voir: un joli article et de jolies photos à propos d'Irregular). 

 

lapin irregular choice

***

Mais Londres, cette édition-ci, c'était aussi, entre autres:

* un rendez-vous inattendu avec une amie néerlandaise qui était là pour le boulot aux mêmes dates que nous,
* croiser la reine devant Buckigham Palace (Spéculoos - monarchiste, frétillant: "j'ai vu la reine! j'ai vu la reine! non, mais, tu ne te rends pas compte: j'ai vu la reine!!!"),
* l'achat de petits chaussons de Noël 0-3 mois pour la filleule de Spéculoos (Spéculoos - fan de noël, frétillant: "Ouuououh, ils sont en forme de rennes!"),
* des pieds en compote,
* des promenades en bus pris au hasard,
* passer devant la maison de Sherlock Holmes
* des coquelicots partout sur les vestes et vestons, symbole commémoratif de la Grande Guerre vendu au profit des vétérans et blessés de guerre aux alentours du 11 novembre,
* un écureuil,

* Et j'en passe...

poppy london

Vente de poppy par des bénévoles dans le métro

Posté par Ness - Thor à 08:25 - Voyage voyage - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

  • Maiiiiiis moi aussi je veux voir la reiiiiine ! (Quoique si j'hésite avec Kate Middleton)

    Posté par Anna E., 27 novembre 2012 à 10:09
  • *bave* je suis amoureuse de la tite bague au lapin bleu ... et on dirait que le séjour à bien plus à Spéculoos !
    Ta réflexion sur les mammouths m'a bien fait rire, et j'ai cru me lire car je me serai posé la même question :p

    Posté par Letipanda, 27 novembre 2012 à 14:47
  • Ah oui, sinon j'voulais aussi dire que j'adore le courant pré-raphaëlite, et Irregular Choice aussi, mais je n'ai jamais réussi à marcher avec la seule paire achetée chez eux.

    Posté par Anna E., 27 novembre 2012 à 15:16
  • @ Anna E: il y a deux gammes chez irregular, je n'arrive pas à faire un pas avec une paire de "poetic licence" et une amie m'a dit que c'était le cas à chaque fois pour elle. Sinon, pour les autres, hormis la hauteur, je trotte...

    Posté par Ness, 28 novembre 2012 à 10:06

Poster un commentaire